Tout savoir sur la greffe de cheveux

Meta title : Greffe de cheveux : une chirurgie esthétique pour remédier à la calvitie

Meta description : Greffe de cheveux : une technique d’implant capillaire permettant de traiter définitivement la calvitie.

Le greffe de cheveux apparaît comme la seule et la meilleure solution lorsque la calvitie est prononcée. Il s’agit d’une chirurgie esthétique qui permet de traiter définitivement la perte de cheveux, connue sous le nom de calvitie ou alopécie. Bien que cette intervention soit coûteuse, elle est efficace, durable et discrète. Grâce à l’avancée technologique, la greffe de cheveux est une opération indolore. Il existe deux types de techniques de greffe de cheveux. Il convient aussi de préciser que les causes de la calvitie sont différentes chez l’homme et chez la femme.

Les principales causes de la calvitie

Bien que la perte de cheveux soit un phénomène naturel aussi bien chez l’homme que chez la femme, le changement peut être dramatique et conduit le plus souvent à une perte morale. En effet, elle est considérée comme inesthétique et dévalorisante.

On a tendance à constater l’apparition de la chute de cheveux aux alentours de la quarantaine. Cependant, la calvitie peut toucher une personne à n’importe quel âge. Le plus gênant, c’est qu’il s’agit d’un phénomène irrémédiable. Les causes de la calvitie sont totalement différentes chez l’homme et la femme. Elle peut être:

  • héréditaire et se transmettre de génération en génération,
  • d’origine hormonale.
  • chez l’homme, provoquée par une baisse du niveau de testostérone,
  • chez la femme, due à un dysfonctionnement de la glande thyroïde, d’un dérèglement de l’hypophyse ou des glandes rénales.

Les habitudes alimentaires peuvent également engendrer et accélérer la chute de cheveux.

Par ailleurs, il convient d’énumérer les phénomènes psychologiques car ils peuvent déclencher et même accentuer la calvitie. Ils conduisent d’abord à un trouble du cycle de sommeil, puis au stress et peuvent aboutir jusqu’à la dépression nerveuse. La prise de certains médicaments peut aussi avoir un effet secondaire et favorise la chute des cheveux.

Les différentes techniques de greffes de cheveux

Lorsque vous constatez une chute considérable de vos cheveux, le seul moyen de retrouver une belle chevelure est de recourir à la greffe de cheveux. Seul un traitement chirurgical avec des techniques de micro greffe de cheveux pourrait vous aider à avoir un effet irréversible. Le chirurgien vous met au choix deux techniques et c’est à vous de voir celle qui serait la mieux adaptée.

La technique des bandelettes ou FUT

La technique des bandelettes ou Follicular Unit Transplantation est la première technique à proposer pour améliorer le cas d’une personne atteinte de calvitie. Il s’agit d’une transplantation capillaire qui consiste à retirer un morceau de peau et le diviser en différents groupements d’unités folliculaires avec un microscope. Elles seront ensuite transplantées sur la zone cible.

Cette technique d’implant capillaire nécessite une anesthésie générale et le patient doit être immobilisé pendant plusieurs jours. C’est d’ailleurs l’un des principaux freins qui empêchent les patients de la pratiquer. De plus, la technicité du chirurgien peut également engendrer un coût élevé. Cette technique peut également laisser, dans la plupart des cas, des cicatrices déplaisantes. Ces dernières peuvent mesurer quelques millimètres de largeur et quelques centimètres de longueur. Elles peuvent gêner le patient, même si en général, elles peuvent être masquées par la repousse des cheveux. 

La technique FUE traditionnelle

Pour pallier aux inconvénients de la technique par bandelettes, les professionnels ont rapidement adopté une nouvelle technologie qui est la greffe FUE traditionnelle. Elle consiste à prélever directement les greffons sur le crâne avec leur racine pour ensuite les réimplanter dans la zone dépourvue de cheveux. La technique FUE (Follicular Unit extraction), comme son nom l’indique, est une technique d’implant capillaire qui permet d’extraire les unités folliculaires à partir d’une zone garnie de cheveux.

Bien que cette technique soit lente, elle permet d’éviter les risques d’erreur. En effet, la manipulation se fait manuellement. Le chirurgien fait les prélèvements à l’aide d’une pince. Il s’agit d’un maniement répété.

2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *