Nouveau numéro de notre séance digging, communément intitulée DITC (Digging In The Cloud). Aujourd’hui on vous sert une spéciale rap avec les artistes Caleborate, MARTY, DojoKlub, Zed Yun Pavarotti et Ori.

Préambule: Il fut un temps où pour digger, il fallait flâner de bac en bac chez son disquaire. Une pratique qui donna vie à l’expression anglo-saxonne « digging in the crates« . Par extension, cette expression donna son nom au groupe new-yorkais D.I.T.C. composé par Big L, Lord Finesse, Buckwild ou autre Fat Joe dans les années 90. Aujourd’hui, à l’ère du tout numérique, on dirait plutôt « digging in the Cloud ». Le « Cloud », ce nuage géant des Internets, univers infini qui regorge de données, d’images et de sons qui, quand on ose s’y perdre, finit toujours par nous amener vers des nouveautés musicales souvent éphémères, parfois éternelles. Alors encore aujourd’hui diggons dans le Cloud !

Caleborate

Caleborate, ou Caleb Parker dans le civil, est un jeune artiste au talent fulgurant. Celui qui est encore étudiant en art à l’Université de Berkeley propose un rap aux influences variées et à la musicalité élaborée. Bien qu’étant originaire de Sacramento, le kid de la Bay Area semble réussir à prendre son envol hors des codes et de la voix tracer par les pontes de sa région natale (E-40, Iamsu!, Lil B, …). Caleborate signe sa première sortie avec Hella Good en 2015, suivra 1993 en 2016, puis plus récemment l’album Real Person en octobre 2017 d’où est tiré l’extrait ci-dessous. Découvrez Caleborate également au côté de Big K.R.I.T. sur remix de la track « Soul » ou au travers de sa page Soundcloud.

MĀRTY

Avant d’être une entité solo, MĀRTY est connu pour être la moitié de Lutēce, groupe Lyonnais qu’il compose avec Ian Vandooren. Musique éthérée et noirceur un brin cérébrale font la recette de cet artiste. MĀRTY partagera son premier EP, Violence Partout, le 23 février prochain via le label Jeune à Jamais. Produit par King Doudou, « Demain » est le premier extrait de ce projet à venir.

DojoKlub

Début février, un titre apparait sur Youtube. Il s’intitule « Balivernes » et est signé du DojoKlub. Les sonorités ne sont pas nouvelles, elles sont familières, tout comme ce nom. Rien d’étonnant, derrière DojoKlub se cache les rappeurs Sanka, Vesti et Hash24, proche de la 75e Session, et donc membres affiliés au Dojo (studio de la 75ème Sess’). On attend de voir ce que nous proposera ce trio dans les mois à venir, mais ce premier titre reste assez plaisant à l’écoute.

ZED Yun Pavarotti

Zed Yun Pavarotti dévoilait la mixtape Grand Zéro le 09 février, produite par Osha. Le nom compliqué de ce jeune rappeur de Saint Étienne pose la base de son identité musicale, un melting-pot d’opéra-rap post-moderne. Zed rappe des comptines tristes avec cynisme et nonchalance sur des productions minimalistes aux accents trap. Tout un symbole, l’artiste se retrouvait même à reprendre « Le pénitencier » de Johnny Hallyday pour la compilation hommage des Inrocks.

ORI

Originaire de Melun, Ori officie au sein du Palace Prod, collectif fondé par A2H. Loin des diktats de la cloud music et de la trap, Ori propose un hip-hop aux vibes old-school mais pas dénué d’intérêt. Sa musique s’inspire d’un temps oublié par les plus jeunes auditeurs. Nostalgique, peut-être, mais revitalisant ! « Vision Nocturne ft. Bruck » est extrait de Down Avec Le O.R Vol.1 disponible ici.

Comments

comments