Les nouveaux beatmakers made in france

 

Nouvelle série de chronique sur Union Street! En effet, on vous dévoile aujourd’hui une petite liste des artisans sonores qui sont à l’origine de la plupart de vos orgasmes auditifs lorsque vous écoutez un track sur Youtube.

On retrouve dans ce premier volume une majorité de beatmakers venant de Paris, le volume 2 sera consacré à ceux du sud de la France, il y en aura pour tout le monde!

 

Myth Syzer

On vous parle souvent de Myth Syzer sur Union Street et on vous en remet une couche avec plaisir!

Hyper-actif assumé qui inonde Youtube, le beatmaker revendique des infuences diverses et variées allant de J Dilla à Flying Lotus. Il se fait remarquer en travaillant au sein de plusieurs collectifs tels que Les Monsieur, avec un certain montpellierain nommé Joke, ou encore Bon Gamin. L’année 2011 aura été charnière pour ce parisien bourré de talent avec les sorties de deux EP nommés « FuH EP » et « Ilha » distillant un Hip Hop expérimental de grande qualité et un excellent album « Fleep » sorti sur Bunker Sounds, orienté Broken Beat / Hip Hop.

2012 sera sans aucun doute l’année de la confirmation pour cet artisan avec la sortie de la remarquable mixtape « From Paris With Love » réalisée en collaboration avec le new yorkais Perrion. Dernière sortie en date, il s’agit de son EP « Ilha Part.2 » qui est la suite logique de la première partie, on reste dans la même came d’hip hop expérimental qui vous met des étoiles dans les yeux!

La suite pour le parisien est la sortie de « PUR EP » avec son gars de Bon Gamin, Loveni au micro. Une chose est sûre, on a hâte!

Image de prévisualisation YouTube

 

Marvy Da Pimp

Si vous ne sortez pas au Nouveau Casino et/ou si vous n’écoutez pas du tout la scène musical électronique parisienne, ce mec vous est probablement inconnu!

C’est pas grave! Marvy Da Pimp est en réalité un DJ/producteur parisien récemment délocalisé aux USA pour exercer son art de la Ghetto Bass à son summum. Le co-fondateur du crew parisien Booty Call est néanmoins un grand amoureux de hip hop depuis toujours.

On avait pu savourer il y a quelques temps ses talents de beatmaker avec les jumeaux de Clone X sur Poney Shop. Mooky et Koikou ont décidé récemment de remettre un couvert avec la sortie de leur deuxième mixtape nommée  « Enregistré saoul » sur laquelle Marvy est à la prod sur de nombreux tracks.

A l’écoute de ces dernières, on remarque dès les premières secondes la patte de Marvy: les basses saignent tes oreilles. On aime ou on aime pas, c’est atypique et accompagné de ta meilleure pote Marie Jeanne tu bouges ta tête puis tes pieds rapidement!

La meilleure track qu’il ait produit pour moi reste néanmoins Bédophiles avec l’aide de son compère Kaptain Cadillac du Booty Call Crew.

Image de prévisualisation YouTube

 

Juliano

Juliano ne vous dit surement rien du tout et pourtant, ce beatmaker discret est à la prod de 5 titres de l’EP qui constitue l’un des plus gros cartons de l’été dernier en matière de rap français. Vous ne trouvez pas ? La source, A chaque ligne, TIP, La flemme et Laisser une empreinte ? Eh ouais, ce mec est à l’origine du succès du groupe 1995 avec « La Source ». Depuis, les parisiens sont passés du côté obscure avec « La Suite », mais ceci est une autre histoire.

Autodidacte et passionné par les vieilles machines comme la célèbre SP1200, le beatmaker sample de vieux vinyles pour créer des instrus remplies de nostalgie et qui nous rammène à l’âge d’or du hip hop.

Au delà de ça, Juliano est signé chez KDBZIK et a déjà collaboré avec des artistes comme Swift Guad ou Zoxea. Par ailleurs, il a réussi à s’exporter chez nos potes sud américains avec notamment la rappeuse mexicaine Nefftys sur No Te Rompas et le groupe colombien La Etnia sur Vox Populi.

En juin dernier, Juliano sort un LP remarquablement bien réalisée « The Beats And The Bits » contenant de nombreuses petites perles rythmiques et mélodiques comme il sait bien faire. Le livre officiel de l’ emu SP1200 sorti chez 27sens accompagne cet LP et peut être trouvé au quatre coins du monde (sisi!).

L’actualité de Juliano est assez fournie. En effet, deux EP sont prévus pour cet été, le premier avec le rappeur chilien DonKsen et le second avec sa muse mexicaine Nefftys. Une beat tape est aussi à venir avec les instrus qu’il a produit pour 1995. Et enfin exclusivité Union Street, il semblerait que plusieurs beatmakers de la même veine que Juliano se regroupent dans l’optique de réaliser un projet commun, à suivre sur le site Julianoprod.

Image de prévisualisation YouTube

 

Mamen Loubensky

Beatmaker assez discret qui accumule les casquettes, Loubensky a un potentiel énorme musicalement parlant. En effet, il prend part à plusieurs projets musicaux, à commencer par être le bassiste du groupe de jazz/soul/hip hop parisien The HOP. Si vous êtes à la ramasse, The HOP est composé de 12 musiciens (batterie, basse, clavier, saxophone,…) et a sorti un EP de qualité non négligeable l’an dernier appelé sobrement « The HOP ». On peut retrouver dans cet EP, les rappeurs parisiens Espiiem et Kema avec notamment le titre « Rien Ne M’Arrêtera » qui est labellisé « Union Street pure track ».

A côté de ce projet, Da Big Loubensky nous a livré un EP 2 titres avec ses potes Jimmy Whoo et Gab.B sur Bunker Sounds appelé « The Journey » il y a presque 2 ans maintenant mais il n’a pas pris une ride et est toujours aussi plaisant à écouter aujourd’hui. On peut retrouver Loubensky et notamment son homie Jimmy Whoo a la prod pour Kema sur « Le Haut Parleur II».

Et enfin pour finir, Loubensky est beatmaker pour le collectif parisien Grande Ville. Son premier succès sera son beat chillwave (qui t’envoie sur la Grande Ours) pour la Cool Connexion, je veux bien sur parler du titre « Homme de l’Est ». Récemment, il a réalisé la prod du titre « Supernova » pour Espiiem, son beat est énergique et t’emmène au coeur d’une explosion d’étoile dans le cosmos.

Loubensky accumule désormais les scènes parisiennes avec ses potes mais vous l’aurez compris, s’il fallait définir sa personnalité en deux mots, ce serait sans doute schizophrénie talentueuse.

Image de prévisualisation YouTube

 

Mister Bibal

Natif du Cameroun, Mister Bibal est pianiste de formation et interprète les plus grands virtuoses dès son plus jeune âge comme Chopin, du Schubert ou encore du Mozart. Une fois arrivé en France, Bibal découvre la MAO et entame un virage à 180° concernant son orientation musciale.

Sa première beat tape sort en 2009 « Beats & Breaks » avec des influences de musique classique. Bibal continue son projet en sortant un deuxième épisode avec des sonorités plus électroniques, revendiquant des inspirations allant de Pierre Henry à Space Art. Il conclut la trilogie en sortant le dernier volet  « Beats & Breaks 3 » courant 2010 et qui fera parler de lui sur la blogosphère dans un style orienté Glitch-Hop. Il signe par la suite sur le label Bunker Sounds et délivre peu de temps après un EP nommé « » avec des sonorités jazzy et spaciales. Il sort en 2011 l’EP « Losange Jaurès » chez Trueflav Records tout en enchainant les dates en live mais aussi en DJ set dans la capital parisienne.

2012 sera l’année de la consécration pour Bibal avec son projet « F▲ilure » dans lequel on peut retrouver des guests comme John RobinsonBlackspadeWildchildNametagKris MarsKit Knows ou Tamara Saul. 200 CDs ont été tiré pour la sortie en Mars dernier avec un packaging classe et épuré sur lequel Bibal a déposé sa signature, malheureusement les stocks doivent être vides!

Image de prévisualisation YouTube

 

Everydayz

Ovni sur la planète beatmaking, Everydayz est un jeune artiste qui nous vient tout droit de Perpignan. Passionné de vieux vinyles et de la culture urbaine en général, il commence à produire dès l’âge de 15 ans puis commence à mêler les beats hip hop et les sonorités de la musique électronique à partir de son arrivée à Lyon. Ses productions ont vraiment quelque chose de particulier, elles t’envoient en voyage dans l’espace intersidéral, un peu comme l’excellent producteur canadien Lunice qui envoit le même genre de came: petit beat chillant à souhait soupoudré d’un petit vocal jazzy ou mélancolique, il a tout bon…

Il sort en 2010 un premier EP sur Folistar appelé « Under CTRL » sur lequel il nous fait part de sa passion pour les films de science fiction et c’est plutôt réussi à l’image de la track Dystopie 1.4. L’année suivant, Everydayz nous livre l’EP « Mise en Abîme » composé de 7 titres avec une évolution de maturité notable. Durant l’été 2011, il sort une mixtape « Summer Tape » contenant des titres qui visent carrément juste pour la période estivale.

Actuellement pensionnaire actif de la sphère Trueflav, Everydayz prête une attention toute particulière aux clips vidéos mettant en image ses tracks à l’image de la réalisation de Valentin Petit pour Temps Mort.

Bref, un CV bien rempli pour ce français d’origine russe, on attend avec impatience ses prochaines sorties, gardez un oeil sur lui!

Image de prévisualisation YouTube

Comments

comments