l'entourloop

Les petits gars de L’Entourloop ne sont pas que de fins diggers et des producteurs à l’oreille aiguisé. Non, outre l’album Chickens in Your Town sorti en mai 2015 (que l’on vous conseille fortement) The Architect et Deej’o nous prouvent régulièrement que question bootleg, ils maîtrisent.

D’ailleurs, il y a seulement quelques mois réapparaissait sur la chaine Youtube du duo l’album de leur début, When Hip Hop Goes Yardies. Un album sorti en 2012 en téléchargeable gratuitement mais en nombre limité. L’exercice étant finement réalisé, revenons un peu cette album unique.

La recette est toujours la même… le mélange d’un classic shit rap et d’un riddim dub ou reggae imparable. Les saveurs apportées par leurs sélections de morceaux sont toujours étonnantes et détonantes.

Côté rap, L’Entourloop n’est pas allé chercher très loin pour proposer leurs remixes de classiques hip-hop sauce jamaïcaine. Ainsi c’est le Wu-Tang Clan, Mobb Deep, Jay-Z, Nas ou encore Jeru The Damaja que l’on retrouve pour un cortège de titres classiques revisités.

Certes on pourrait se laisser penser qu’il est simpliste d’aller piocher des morceaux comme « C.R.E.A.M. », « Hell On Earth », « Izzo (H.O.V.A.) » ou « It Ain’t Hard to Tell », mais au contraire n’est-ce pas là un risque osé?! Déterrer des morceaux historiques reste un exercice périlleux… beaucoup ont essayé, beaucoup ont échoué.

Côté reggae, The Architect et Deej’o jouent les selectas avec classe et nous arrosent de bonnes vibes. Bob Marley vient donc à la rencontre de Nas, Al Brown illumine Jay-Z et Tomorrow Children donne une seconde vie au titre historique de Havoc et Prodigy.

When Hip Hop goes yardie ! Vous l’aurez compris…Voilà ce qu’il se passe quand la fine fleur des MC’s US croise le fer avec la vieille garde jamaïcaine !

Bonus:

« Groove Your Fitness », bootleg magique entre le classique « Witness to Fitness » de Roots Manuva et « Groovy Situation » de Keith Rowe.

Comments

comments