Ce projet fou se nomme « We see people in the crowd ». C’est le projet de Guilherme Kramer.

Il a passé une année à recouvrir entièrement les murs d’une entreprise. Le soir, une fois par semaine, cet artiste brésilien investissait les locaux de l’entreprise. Afin de surprendre chaque lendemain matin les salariés avec l’apparition de nouvelles têtes… sur leurs murs.

 

Comments

comments