Paris le 12/06/17 – MNSTR s’associe de nouveau à des artistes hétéroclites pour réaliser un carnet de note augmenté et propose une expérience visuelle toujours aussi surprenante. Tyrsa, Jon Burgerman, Nicolas Barrome, Romain Laurent, Kashink, Charlotte Smith, Swindler & Swindler, Playground Paris, Elmø, Brokovich, Valentine Reinhardt et Emmanuel Cossu : tous ont joué le jeu de cette carte blanche sur la JOIE. Nouveauté de taille : cette année l’objet iconique de l’agence de storytelling est en vente sur ULULE et les bénéfices seront re-versés à l’association Passeurs d’Art.

Rendez-vous à la fisheye Gallery


Le papier et l’écran au service de la Joie

Depuis maintenant 4 ans, le Carnet Connecté de MNSTR donne vie, grâce à la réalité augmentée, aux créations originales d’artistes d’horizons divers.
Cette année, dans un contexte global qu’il est inutile de rappeler, l’agence a décidé de travailler pour la JOIE.
Chacune des réalisations originales des artistes nous fait naviguer avec humour et poésie entre craft et digital, papier et écran, fixe et animé…via une application qui donne vie à leurs œuvres à travers l’écran d’un smartphone.


«MNSTR est une agence de communication et de storytelling de l’ère digitale. Nous mélangeons des univers et des compétences qui n’ont parfois rien à voir pour créer de nouvelles expériences et de nouveaux formats. Un travail qui se retrouve dans les campagnes que nous mettons en place pour nos clients depuis des années, comme pour Microsoft Surface Art Stories, Opinel Series avec ART BY FRIENDS ou récemment pour Desperados » explique Louis Bonichon, Directeur de Création Associé de MNSTR.

Un projet de crowfunding pour l’association Passeurs d’Art

Le Carnet Connecté LA JOIE est également un projet solidaire puisque l’agence le propose à la vente sur la plateforme ULULE afin de soutenir Passeur d’Art, une association dont la mission est de créer de la joie en amenant la musique là où on ne l’attend pas, et à ceux qui n’y ont pas forcément accès, comme des écoliers et collégiens de quartiers difficiles.

« Nous avons souhaité tirer le fil de la thématique jusqu’au bout et soutenir une association qui œuvre pour l’art et la créativité au service des générations futures. Passeur d’Art s’engage à créer un environnement propice pour une éducation artistique épanouissante, persuadé que l’art et la culture sont les armes pour s’épanouir et donner confiance en soi. L’association a besoin de fonds pour acheter des instruments de musique, payer les salaires des professeurs et ouvrir des maisons Passeurs d’Art et y accueillir les enfants à la sortie des cours » explique Louis Bonichon.

« Ce carnet sert finalement bien la JOIE car en plus de la satisfaction d’acheter un carnet qui offre une expérience divertissante, cela se traduit en action positive en soutenant une association » conclut Louis Bonichon.

Comments

comments