Dimanche 2 juillet, la Maison Chloé inaugurait son premier espace culturel, à l’occasion du lancement de la Fashion Week haute couture à Paris. Le parterre d’invités prestigieux a alors pu admirer ce nid artistique qui mêle expositions et archives de la marque. La première exposition est celle retraçant l’oeuvre de Guy Bourdin, une ôde à la féminité, sobrement intitulé « Femininities ».

Des poses cinématographiques, des allures dramatiques, des couleurs criardes, le style Guy Bourdin est reconnaissable tout comme son goût pour la mise en scène et la provocation. Il faut dire que le photographe a une relation privilégiée avec Chloé, « Guy Bourdin est le photographe qui a immortalisé le plus grand nombre de créations de la Maison Chloé entre 1956 et 1986 pour le magazine Vogue Français, son médium d’expérimentation favori » explique Judith Clark, commissaire de l’exposition.

 

Judith Clark a d’ailleurs scénographié l’exposition. Le challenge était de réussir à allier les deux univers qui s’opposent, deux féminités radicalement différentes qu’incarnent Guy Bourdin et Chloé. L’élégance nonchalante et bohème face aux images explosives et controversées de ce monument de la photo de mode. “J’adore l’idée que dans une salle les gens découvrent des pièces extraites des archives, dit Clark, puis que ces objets ‘débordent’ dans la salle à côté et conduisent le visiteur vers une galerie emplie de magnifiques tirages. La robe Chloé se faufile dans l’histoire mais aussi à travers le bâtiment, qui lui-même donne l’impression d’être habité par le regard unique de Guy Bourdin

L’exposition Femininities – Guy Bourdin sera ouverte au public du 4 juillet au 6 septembre 2017.

D’autres sujets sur la photographie par ici.

Comments

comments