Mis en orbite début février avec la sortie d’un EP 5 titres, le projet Cinatra fait figure d’ovni rapologique. Une rencontre du troisième type qui présente un troisième clip, « Panic Room ».


Derrière Cinatra se cache une équipe de baroudeurs, 5 gus qui ont de la bouteille. Car oui, Cinatra n’est pas un groupe comme les autres. Il s’agit d’une aventure éphémère composée autour d’Artik, Dasuun, Gide Blaze pour le rap, Tayreeb pour les productions, et l’ingé-son Eric Marine 

Renoncements, procrastination, actes manqués ou rêves de gosses rattrapés par la vie, Cinatra ne brille pas par son enthousiasme mais ne fait jamais défaut quand il s’agit de peindre une réalité. Celle d’être artiste et de voir l’envie s’étioler, le rêve de gloire se dissiper.

C’est donc cette réunion d’individualité ayant chacune un univers propre qui donne naissance à cet être hybride. « Avant tout, nous sommes des potes dans la vraie vie, et nous étions arrivés à une période ou certains d’entre nous avaient besoin de l’émulation d’un groupe pour retrouver une sorte de motivation. Donc on s’est naturellement retrouvés tous ensemble dans mon studio pour bosser sur des morceaux sans avoir l’idée de faire un groupe, ni même de faire un projet. Le premier track qui a été fait à l’issue de cette session était « Space Invaders ». On a trouvé que ça sonnait pas mal et le processus de création fonctionnait bien, donc on a continué… et ça s’est concrétisé avec l’EP » nous raconte Tayreeb.

Productions hypercuts parfois planantes ou parfois électrisantes, Cinatra est donc une diablerie accidentelle. Comme ils le disent eux-même: « Cinatra, c’est à la fois un accident de parcours et un miracle qui tait son nom. Une anomalie qui ne se soucie pas de l’époque tout en flottant dans l’ère du temps. Une gloire mal orthographiée éclairée aux néons d’une zone commerciale générique. »

Découvrez le dernier clip « Panic Room » ci-dessous.

Retrouvez en plus sur le site du groupe.

Comments

comments