Apollo Brown

Apollo Brown

 

Comment illustrer le génie du producteur de Détroit en 10 morceaux ? C’est le défi que nous nous sommes lancés à l’occasion de la soirée « 30 Years Of Hip Hop ft. Apollo Brown & Skyzoo » organisée par Free Your Funk.

The Left – The Melody

Extrait de l’album Gas Mask sorti en 2010 : Apollo à la production, DJ Soko aux cuts et Journalist 103 au microphone. Cet album est une véritable pépite qu’on pourrait qualifier d’underground malgré sa notoriété auprès de tous les fins connaisseurs de double H. En effet, son nom fait référence au rap « mainstream » qui empoisonne le véritable esprit hip-hop selon le trio.

Apollo Brown & Skyzoo – A Couple Dollars (feat. Joell Ortiz)

Extrait de l’album collaboratif intitulé The Easy Truth (2016) où l’alchimie est parfaite entre Apollo et le rappeur originaire de Brooklyn. Des sonorités fidèles à la légende de Détroit et un flow ravageur mettant en relief des lyrics travaillées. Que demander de plus ?

Apollo Brown & Ras Kass – H20 (Ft. Pharoahe Monch & Rakaa Iriscience)

Extrait de l’album Blasphemy (2014), album une nouvelle fois collaboratif né de l’union entre les productions boom-bap et mélodiques d’Apollo et la voix de Ras Kass, emcee de la West Coast en fonction depuis le milieu des années 90. Comme si son génie ne suffisait pas, sur le titre « H20« , ce sont deux légendes qui ont été invités : Rakaa Iriscience du groupe Dilated People et Pharaohe Monch.

Danny Brown – The Wizard (prod. by Apollo Brown)

Sur la piste 12 de son projet Detroit State Of Mind 4, Danny Brown a fait appel au magicien qu’est Apollo.  Le sample du beat, qui semble tout droit sorti d’un titre d’Otis Redding, lui confère une dimension jazzy-blues plus qu’agréable. Bien loin des sonorités qu’on trouve actuellement dans ses sons, Danny kicke de manière incisive et efficace. Lebron le fait mieux ? Les Brown aussi…

Apollo Brown – Shoot The Heart

Beat extrait de l’album d’instrumentales Clouds qui à sa sortie en 2011 a connu un énorme succès. On ne se demande pas pourquoi au vu de la qualité du projet, qualité qui se ressent à travers ce titre à la fois chill et groovy qui fait voyager dès les premières secondes à l’aide notamment d’un sample du bien connu morceau « Passin Me By » signé The Pharcyde.

Apollo Brown & Hassaan Mackey – Elephants

Sorti en 2011 et intitulé Daily Bread,  l’album collaboratif d’Apollo et Hassaan, rappeur de New-York est composé de quinze titres et, pour changer, est une vraie réussite mis à part les featurings quelques peu décevants. « Elephants » est la cinquième piste du projet et, de par son beat aux sonorités positives et l’utilisation qu’en fait Hassaan Mackey, en est sûrement la meilleure.

Apollo Brown –  Propa (ft. Oddisee & Tranqill)

Présenté en 2010 comme son premier album officiel, The Reset est un album cohérent dans lequel la recette magique d’Apollo fait comme d’habitude son effet. « Propa » en est extrait. Volatile et cuivrée, la production est sublimée par Oddisee, légende de Washington et Tranqill, rappeur de Londres.

WestSideGunn – Mr. T (prod. by Apollo Brown)

Originaire de Buffalo et évoluant désormais à Atlanta, WestSideGunn est bien loin de ce que font beaucoup de ses acolytes rappeurs dans cette ville qu’on surnomme à juste titre la capitale de la Trap. Son projet aux sonorités old-school, sorti en mars 2016, est un véritable bijou tant la qualité est au rendez-vous. « Mr. T » en est la preuve et, là encore, Apollo Brown y est pour quelque chose avec ce magnifique beat semblant tout droit sorti des 90’s et samplé sur un très joli morceau intitulé « Under My Wings » et signé The Smith Connection.

Apollo Brown – Yesman Shit (ft. Sean Price & Reks)

Puissant. C’est l’adjectif qui qualifierait sûrement le mieux cette track extraite de l’album Grandeur (2015) et signé Apollo. La production saisit de par son intensité et la punchline par laquelle Sean Price (RIP) entame son couplet (« I come from Brownville, you come from who cares ») laisse présager le meilleur, à juste titre. Reks, fidèle à lui-même, découpe le beat de fort belle manière.

Apollo Brown – Thirty Eight

Dixième morceau et pas des moindres. « Thirty Eight » extrait de l’album éponyme sorti en 2014, c’est ce genre de beat à écouter dans les transports en commun, en regardant la nuit recouvrir la ville de son sombre manteau… Les bruits d’un vinyle qui craque et le sample utilisé au milieu du titre font office de cerise sur le gâteau.

Comments

comments