4

 

Pour cette nouvelle interview, nous sommes partis à la rencontre de Prizoners. Non, il ne s’agit ni d’un bar, encore moins d’un restau, mais d’un endroit dont le concept assez fou ne nous a pas moins emballés. Mercredi 17 septembre, nous avons donc rendez-vous au 15 rue Quincampoix pour tester Prizoners en avant première (une semaine avant son ouverture au public le 25 septembre) mais aussi leur poser quelques questions au passage.
A peine arrivés, l’équipe de Prizoners nous accueille avec enthousiasme et nous briefe sur le scénario du jeu et la mission qui nous attends une fois descendus dans les cachots de la Bastille version 1635. Nous nous engouffrons alors intrigués dans le sous sol de Prizoners avant de nous faire enfermer dans un sombre cachot pour mener notre mission à bien. Une heure plus tard, et notre mission accomplie de justesse (on ne vous en dit pas plus pour ne pas spoiler) nous remontons enfin à la lumière! Tout ce que l’on peut vous dire néanmoins: foncez-y! Pour que vous en sachiez un peu plus, on a alors posé quelques questions à Céline Bouquillon, la fondatrice de Prizoners.

 

 

Union Street: Pour commencer, pouvez-vous présenter le concept de Prizoners plus en détail à nos lecteurs?

Celine Bouquillon: Prizoners, c’est une expérience qui transporte le joueur dans une autre réalité! Il s’agit d’un live escape game (jeu d’évasion grandeur nature) où le joueur dispose de 60 minutes pour s’évader de l’endroit où il est enfermé. Il s’agit d’une véritable immersion dans un univers, celui des cachots de la prison de la Bastille en 1635 ou alors celui de l’université de la Sorbonne en 1935, au choix! Il doit alors, au fil des indices qu’il accumule au cours de l’aventure, dévoiler une conspiration millénaire et parvenir à s’échapper! Le travail sur les scénarios et les décors est tel que le joueur puisse se sentir transporté dans un autre univers.

 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

«Prizoners, c’est une expérience qui transporte le joueur dans une autre réalité! »

 ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

10686724_1459190554360714_2008995493437818157_n

 

US: Qu’est ce qui vous a donné envie de vous lancer dans cette aventure? Comment est né ce projet?

CB: Tout a commencé un jour où je cherchais une activité susceptible d’intéresser mon frère, en visite à Paris. J’ai alors découvert par hasard le live escape et je me suis penchée là dessus. C’est un concept qui existe depuis très longtemps en Asie où il est bien implanté, mais qui a mis du temps avant d’arriver à Paris. Après avoir testé HintHunt (un des premiers live escape à Paris), j’ai eu envie d’en créer un mais avec une touche plus immersive! Tout est ensuite allé très vite, je suis d’abord tombée sur ce local monstrueux avec un décor naturel très riche et inspirant.
En tout nous sommes une vingtaine de personnes sur le projet. Parmi nous, 2 game designer qui ont conçu tout le scénario du jeu, chose assez inhabituelle pour eux: il s’agissait cette fois de réel et non de virtuel.  Il y a également des scénographes, dont Estelle Eghnart qui a travaillé entre autres pour Disney ou encore Fort Boyard. Mais aussi des techniciens qui ont travaillé sur les effets spéciaux que l’on compte de plus en plus développer. En tout c’est un projet qui s’est construit en 4 mois et demi et qui est presque prêt à ouvrir ses portes (le 25 septembre).

 

US: Le phénomène du Live Escape étant en pleine expansion à Paris, êtes vous directement en concurrence avec les autres?

CB: Pas vraiment. Il y a une concurrence certes, mais dès lors que le jeu est bien fait, celle ci n’est pas direct. En effet, la plus part des gens qui testent le live escape le refont en général plusieurs fois. Or comme il n’y a pas d’intérêt à refaire plusieurs fois la même aventure, ils vont en tester d’autres. Il y a une véritable attente du public suite au virus de live escape lancé par Hint Hunt. La particularité de Prizoners est sa flexibilité, nous comptons l’améliorer et ajouter des éléments peu à peu. Notamment grâce à une 4e salle, qui devrait ouvrir en novembre et évoluer au fil des mois, en changeant les énigmes et les décors par exemple, afin d’être constamment en mesure de se renouveler.

 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

«La plus part des gens qui testent le live escape le refont en général plusieurs fois.»

 ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

10553560_1457668147846288_8285317188275233124_n

 

US: A quel public s’adresse Prizoners? Et pour quel prix?

CB: Je pense que c’est un jeu qui est vraiment tout public, notamment grâce au système d’indices que tout le monde peut apprécier: il s’agit de maths, de logique ou même de fouille. Donc les différents profils de joueurs sont utiles et complémentaires pour faire avancer le jeu, c’est très mainstream. Par contre, en dessous de 10 ans c’est un peu moins intéressant. Je dirais que c’est un jeu qui s’adresse à un public parisien en recherche d’activités atypiques. Concernant le tarif, il est de 20 euros par personnes, mais peut varier en fonction du nombre de personnes (de 3 à 5 maximum).
Comme c’est un lieu assez modulable, nous souhaitons l’ouvrir aux entreprises prochainement avec un « team building » atelier innovant, dans l’objectif de travailler sur la gamification. Il s’agit de comprendre les techniques du jeu afin de les utiliser au travail, à travers des confrontations entre équipes, quelques cours et des ateliers très variés.

 

US: Pourquoi avoir décidé d’élire domicile rue Quincampoix?

CB: C’est avant tout en raison du local dont l’architecture est très intéressante à exploiter. En effet, la plus part des live escape ont lieu dans des petits appartements, hors ici nous avons l’avantage d’avoir une vrai cave. Ensuite la rue a un vrai charme et puis c’est au coeur de Paris donc très accessible.

 

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

«C’est un jeu qui s’adresse à un public parisien en recherche d’activités atypiques.  »

 ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

13618_1459190324360737_157905863202291538_n

 

US: Qu’avez vous envie que le public retienne de cette aventure?

CB: On a envie de créer la surprise chez le joueur, qu’il passe un bon moment. Mais c’est aussi une occasion pour les joueurs de mieux se connaitre, de créer des liens et de développer l’esprit d’équipe tout en se divertissant. Et bien sur qu’ils reviennent!

 

US: Pour finir, pouvez vous nous donner 5 bonnes raisons de venir ici?

CB: C’est un lieu unique et innovant. / Situé en plein coeur de Paris. / Qui propose des activités à la fois intelligentes et divertissantes. / C’est aussi l’occasion unique de discuter avec Richelieu, et d’intégrer l’univers de l’Archive. / En tant que créateurs, c’est aussi un plaisir pour nous de vous faire passer un bon moment.

 

Petit bonus spécial Union street:  Prizoners nous a livré pour vous une de ses fameuses clés du codex. Le principe? Des clés sont disséminées un peu partout (dans la rue, dans quelques articles presse), au bout de 5 clés une place est offerte.
La clé Union street: rue 

 

Prizoners Live Escape from Prizoners on Vimeo.

Comments

comments