walt-disney-studios

2016 est une date importante pour Hollywood. Jamais ses plats réchauffés n’avaient autant échoué à attirer les foules. C’est également l’année où Disney est devenu l’empire qui règne sans partage au box-office avec ces mêmes plats sans saveur. Tandis que les films originaux sont de plus en plus rares à être produits,pas d’Interstellar cette année, ndlr. Ils n’ont pas pour autant fait de merveilles au box-office (Warcraft et son succès mitigé). Donc, la mode est aux suites, aux reboots et aux prequels. Oubliez l’originalité, Hollywood a en 2016 décidé de ne faire que du copier coller !

Commençons avec l’édifiant Nos Pires Voisins 2, film facile qui n’avait aucune raison d’exister et qui n’a pour but que de faire rentrer du cash dans les caisses d’un studio grâce à un budget insignifiant (35 millions de dollars). Si le film n’est vraiment pas un succès avec 101 millions de dollars d’engendrés, il est pourtant rentable. Voilà une politique cinématographique pas très culturelle.

Divergente 3

Divergente 3, troisième épisode vraiment pas fameux d’une saga pour ado, s’est royalement crashé dans les salles américaines où il a été décidé que le quatrième volet sortira directement à la télévision. Une triste fin. Le public s’est peut être lassé de ces sagas qui se ressemblent toutes (Hunger Games, Maze Runner, Divergente). Mais la franchise est loin d’être la seule à s’essouffler.

À part peut être Harry Potter (dont les Animaux Fantastiques sortent ce mois de novembre) et Star Wars (nouvel épisode à Noël), quelles autres sagas peuvent se targuer de tutoyer à chaque épisode les sommets du box-office ? James Bond et Pirates des Caraïbes.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Et de façon plus générale nous pouvons affirmer que les super héros ne sont pas prêts (hélas) d’être démodés

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 

Mais sûrement pas Tortue Ninja dont le deuxième épisode n’a pas franchi les 800 000 entrées en France ni les 90 millions de dollars aux USA. Pourtant le budget du film était de 140 millions de dollars. Le film n’est pas rentable et le troisième épisode ne sortira probablement pas. Il va falloir que le studio trouve un autre filon à exploiter. Le dernier volet de la trilogie reboot Star Strek est également un bon gros bide au box-office. Le film étant très mauvais, il se peut que ce mauvais buzz ai joué dans ce crash financier. Plus mauvais score de la série, on en vient à espérer un nouveau reboot pour nous faire oublier cet épisode de conclusion. La tardive suite de Independence Day quant à elle n’a guère fait mieux.

Ice Age 5

Le destin des suites sans originalité n’est pas forcément d’être non rentables. Parfois elles le sont, mais sont bien loin des scores des films précédents. Trois exemples cette année : l’Âge de Glace 5, X-Men Apocalypse et Kung Fu Panda 3 : 
:

L’Âge de Glace 5 c’est en effet une rentabilité de 3,86. Pourtant, pour comparaison le film a fait 60% de recettes en moins que l’épisode précédent. En France, le film sème la moitié des spectateurs du quatrième volet. De 6,6 millions de spectateurs on passe à 3,5 millions. Fond comme l’âge de glace au soleil. Ne comparons pas le cinquième épisode avec le troisième puisque là c’est une chute de 70% de la fréquentations aux USA et de 60% des spectateurs français (le troisième épisode avait réalisé un très beau score de 7,8 millions d’entrées). Il est peut être temps de raccrocher.

X-Men Apocalypse, comme Star Trek 3, ne fait pas honneur à sa trilogie avec une conclusion terrible. Si le film est rentable, ses scores sont bien loin derrière ceux des précédents épisodes X-Men. Aux USA l’épisode est celui qui a le moins marché derrière le tout premier volet datant des années 2000. En comprenant l’inflation, X-Men Apocalypse serait tout simplement le pire score de la série. En France, le film n’a pas fait d’étincelles comparé au box office de Days of Future Past.

Kung Fu Panda 3, enfin, est le pire volet d’une très mauvaise saga. Pour faire simple, le film est rentable mais est très loin du score des deux premiers épisodes, que ce soit aux USA, France, marché européen ou asiatique. Clap de fin pour la saga Kung Fu Panda.

xmen-apocalypse-gallery-01-gallery-image

Ce ne fut pas non plus l’année des reboots, où les deux plus attendus se sont plantés au box office. L’édifiant Ghostbusters n’est pas rentable, n’a attiré que 400 000 entrées en France, même pas 15 millions de spectateurs aux USA… L’idée d’une suite est abandonnée. Des scores pas aussi honteux pour le pourtant très mauvais Tarzan. Avec son budget de 180 millions de $, le film n’a pas engendré les 360 millions nécessaires pour sa rentabilité. Ici aussi, l’idée d’une nouvelle saga a du s’évaporer. Ces deux films manquaient cruellement d’idées neuves, de singularités.

Disney, pourtant, n’a que faire des films singuliers. À part un film par an (cette année Zootopia), la firme Disney nous assomme de suites (Captain America Civil War, Le Monde de Dory) et d’adaptations live (Peter et Eliott le Dragon, Le Livre de la Jungle). Ce manque criant d’originalité cartonne ici : les quatre films qui ont le mieux marché dans le monde cette année sont des films Disney : 4) Le Livre de la Jungle (966 millions de $), 3) Le Monde de Dory (1,017 milliards de $), 2) Zootopie (1,023 milliards de $), 1) Captain America (1,152 milliards de $). Disney roi du l’industrie du cinéma. Et de façon plus générale nous pouvons affirmer que les super héros ne sont pas prêts (hélas) d’être démodés. Car si Disney a réalisé d’excellents scores sans se creuser la tête, il est un autre studio qui a vu ses films réaliser de beaux scores grâce aux supers  : Warner. Merci Suicide Squad et Batman vs Superman. Aucun de ces films n’est réellement bon, mais qu’importe, les fans en redemandent.

Mais finalement quelles alternatives pour le spectateur ? Et bien, 2016 a été la confirmation de la domination sud coréenne : Dernier Train Pour Busan (meilleur blockbuster de l’année ultra efficace), The Strangers et bientôt Mademoiselle. Trois films présentés à Cannes. D’ailleurs, Le Festival de Cannes a également apporté son lot de pépites : Ma Loute, Julietta, Elle… Trois films qui ont trouvé leur public… Preuve que le cinéma d’auteur peut attirer plus de spectateurs que Ghostbusters.

On aimerait qu’en 2017, les studios malmenés au box-office réinventent des histoires qui nous donnent l’envie de nous enfermer dans une salle de cinéma mais, malheureusement, la liste de sequels qui va suivre est effrayante. Toutes les sagas ou presque seront de retour au cinéma pour le meilleur (Alien par Denis Villeneuve) comme pour le pire (presque tout le reste).

Attention, 2017 arrive et ça va faire mal : Underworld 4, xXx 3, Resident Evil, Cinquante nuances de grey 2, John Wick 2, Wolverine 3, Trainspotting 2, Les Schtroumpfs 3, Fast & Furious 8, Les Gardiens de la Galaxie 2, Pirates des Caraïbes 5, La momie reboot, World War Z 2, Transformers 5, Annabelle 2, La Planète des Singes 3, Cars 3, Thor 3, Star Wars 8, Kingsman 2, Alien 5.

Image de prévisualisation YouTube

Comments

comments