IMG_0049

Ce week end, alors que vous preniez la ligne 7 avec vos potes, vous vous êtes fait la curieuse réflexion que la faune de Crimée et Riquet avait bien changée, remplacée par des drôles de mecs tatoués, percés, aux cheveux roses ou verts…

Pas de panique, le 104 accueillait en fait le Mondial du tatouage vendredi, samedi et dimanche 22, 23 et 24. Tout s’explique !
Après 13 ans d’une absence remarquée, Tin-tin, du shop parisien bien trop connu « Tin-tin Tatouages » et Piero de « La Cour des Miracles » à Toulouse ont en effet décidé de remettre le couvert pour un Mondial 2013.

Si vous avez fait partie des chanceux, ayant déboursés l’astronomique somme de 30€, pour hanter les couloirs du 104, vous avez pu, comme nous, mettre un pied dans cette immense antre à tattoos. Un évènement qui sentait bon la vaseline, l’encre, la transpi, une ambiance comme on les aime ici chez Union Street.

Le programme du week end ? Vendredi après-midi avait lieu le concours du plus beau tatouage version mini, couleurs ou N&B. Pour participer au folklore et pour ne rien manquer, je suis montée sur la scène de l’event, sous la nef du 104. Malheureusement, je n’eusse pas remporté le 1er prix, raflé par un certain monsieur ayant un portrait de porc tatoué sur l’avant-bras. (Pipoté ce concours ? Nous n’en pensons pas moins !)
Samedi après-midi, rebelotte, avec cette fois, le concours du tatouage modèle XXL.

Mais l’attrait du Mondial du tatouage réside non pas dans l’exhibition de soi, mais bel et bien dans la découverte. Ce sont en effet près de 250 tatoueurs, appartenant à diverses écuries et venant des 4 coins du globe qui ont présenté leur book et leur travail ce week-end. Des tatoueurs aux univers bien distincts, exerçant au pistolet ou au bâton, tatouant parfois en live face au public. Un public d’ailleurs composé de personnes déjà tatouées pour la plupart, de tout âge, des plus jeunes aux plus vieux, des plus couverts aux plus téméraires, en slip, exhibant eux, leurs masterpieces à qui mieux mieux.

En bref, que vous soyez un afficionados des aiguilles, ou un simple amateur, le Mondial du tatouage, vous aura permis, comme à nous, d’observer de près un univers bien spécial. D’aucun le trouveront kitch et caricatural, d’autres wild et rock’n’roll. A chacun son crédo !

[imagebrowser id=80]

Comments

comments